HOME Je est une autre « Dans une pose, l’homme s’efface. Offrant à son corps la grâce qui lui est habituellement interdite. Ce maintien droit, parfois l’amorce d’une cambrure. Une façon de se tenir. Une jambe nue dévoilée. Une main posée sur la hanche. La nuque en arrière. Des couleurs sur le visage. Et ce regard, oscillant. Songeur, ici. Là, vous fixant sans ciller. Entre l’ailleurs auquel on rêve – être partout sauf ici - et le défi – regardez-moi dans les yeux si vous osez. Avec cet écho que chacun attend de l’autre. « Suis-je la femme que vous imaginez ? » » Depuis plusieurs années, je passe beaucoup de temps au sein de la communité trans et travestie parisienne toujours à la recherche d’inspiration et de la personne qui souhaitera poser pour moi.
Les personnes photographiées dans ce travail incarnent sans doute mieux que quiconque la phrase de Simone de Beauvoir : « On ne naît pas femme : on le devient. » Point de deuxième sexe, ici, pourtant. Mais un entre-deux. Ou un troisième. Au choix. Frontières floues. Poreuses. Celles des identités qui se transforment. Il y a dans chacun de ces clichés des parcelles de rêve d’enfance – être une princesse, petit garçon – mêlées à la réalité prosaïque – les proches souvent tenus à l’écart de cette vie. Des paillettes et de l’ombre. Sous mon regard de photographe, cette ambivalence - du paraître, de l’identité sexuelle, du regard de l’autre ; qu’on craint ou qu’on provoque – se traduit par des nuances infimes. L’élément d’un décor. Un cadrage presque imperceptible. Une clarté fugitive dans les yeux du modèle. Les personnes que j’ai photographiées ne sont pas des femmes comme les autres. Forcément. Mais en sont-elles si différentes ?

JE

 

EST

 

UNE

 

AUTRE

© Copyright - Sabrina Mariez

contact@sabrinamariez.fr

Last Update 13/10/2017

> >
Luca : Pourquoi devrais je avoir honte?
Coralie : La souffrance vient souvent du regard des autres
Sugar Cane : En femme je suis une reine
Lou : Je préfère etre heureuse que malheureux
David : Il y a une femme en moi
Emma : En homme, je suis insignifiant
Devenir la femme que je suis m'a fait me réconcilier avec mon côté yang
Pourtant je suis une vraie blonde
Jeff Barbara : La transidentité est l'élégance du genre
Une jolie femme l'est encore plus dans un bel écrin
Lachantal : Je ne peux chanter qu'en femme
Cameron : Je porte un autre regard sur les femmes
Betty : C'est ma soupape de sécurité
Nicolas : Je suis un garçon manqué
Maya : Vous me voyez telle que je suis
On dit que les filles naissent dans les fleurs, et les garçons dans les choux, et moi alors? Dans un chou-fleur peut-etre